Championnat de France F5J 2021 à Roanne

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Uncle Jim
Messages : 528
Inscription : 10 mai 2018, 18:55

Championnat de France F5J 2021 à Roanne

Message non lu par Uncle Jim » 20 juin 2021, 10:11

C'est dans une semaine.
De la même façon que j'avais fait un reportage "en direct" quand j'étais allé à la Coupe d'Europe d'hydravions en 19, j'essaierai de vous raconter mes aventures F5Juteuses. Je rendrai compte dans la journée sur le wattsapp de l'AMVH, et revenu au bercail j'en ferai un résumé.

Etant un habitué du milieu de tableau, mon objectif est de faire entre 30ème et 45ème (en 19 j'étais 45ème sur l'ensemble des F5Jistes à l'addition des points de la saison, l'an dernier à l'épreuve du CdF à Mâcon j'ai fait 29 sur 62, et cette année nous sommes 70 inscrits).

Je pars avec trois planeurs, mon El Nino ultra léger (mais un peu mou) qui a un taux de chute minimum pour les manches du début de matinée sans vent et sans ascendances, mon Infinity vert pour le vol courant et qui est une merveille par temps agité avec 400gr de ballast, et le nouveau (empennage en V, 1400gr, big flaps) qui n'est pas encore réglé (l'empennage en V c'est pas facile) mais qui est sacrément prometteur, ça spirale comme on en voit peu, pour le moment je ne sais pas si je l'utiliserai.

L'AMVH c'est formidable: avec la formule "tout compris Wattsapp + Forum" on est en première ligne pour l'info qu'il nous faut.

UJ.
Penser c'est résister à l'invasion de l'esprit par le rien.

Avatar de l’utilisateur
Uncle Jim
Messages : 528
Inscription : 10 mai 2018, 18:55

Re: Championnat de France F5J 2021 à Roanne

Message non lu par Uncle Jim » 28 juin 2021, 16:29

Salut à tous,

L'AMVH c'est formidable, mais moi au niveau téléphonie portable, moins. Du coup j'ai pas pu vous tenir au courant du concours en temps réel...Moi qui croyais que watsap fonctionnait partout.

Bon, le Championnat de France s'est passé. J'y ai bien figuré (26 sur 66), pas grâce à ma valeur en tant que pilote mais plutôt parce que j'ai assuré des vols moyens tout au long de l'épreuve. Un Poulidor du F5J en quelque sorte. De plus, mon ressenti général n'est pas génial car j'ai beaucoup forcé et tout n'a pas été évident. Sortir de sa zone de confort c'est stimulant mais aussi très fatiguant.

Je rappelle rapidement le principe du F5J :
-C'est du vol de plaine avec motoplaneur
-les machines font de 2m50 mini à 4 mètres maxi
-Charge alaire de 12 à 75 grammes.
-toute télémétrie est interdite
-on a à bord un petit module qui coupe automatiquement le moteur au bout de 30 secondes et qui empêche de le redémarrer, et qui enregistre l'altitude de coupure. On la lit une fois revenu au sol.
-Au dessous de 200m c'est un point de pénalité pour deux mètres. Ex : couper à 180m coûte 90 points. Au-dessus de 200m c'est trois points par mètre ! Ca fait une sorte de ligne rouge.
-On fait ce qu'on veut des 30 secondes de moteur, mais le but c'est de couper le plus bas possible.
-Il faut faire 10 mn de vol et la cible.
-Le dépassement du temps de vol (donc à partir de 10'01 ») donne un vol à zéro point ! Ca donne du piment à l'épreuve !

Résumé : couper le plus bas possible, faire les 10 minutes et poser sur la cible. Un bon exercice que vous pouvez pratiquer quand vous volez au terrain avec votre motoplaneur.

Les concours de F5J sont gérés par un logiciel, avec des afficheurs lumineux et des annonces sonores. Là nous étions 66 concurrents, donc chaque manche représentait 6 groupes de 11 pilotes.(ça fait du monde en l'air). On a fait 7 manches sur les deux jours, donc 7 vols chacun.
Ca usine tout le jour à coups de dix mn de vol pour un groupe, cinq mn de temps de préparation entre deux groupes, etc etc... Si tu es pas prêt tu vas te faire voir.

Comme je suis un éternel stagiaire, j'ai continué à apprendre. Coté modélisme mais aussi coté gestion du bonhomme.

D'un certain coté je suis très satisfait car en m'entrainant seul dans mon coin, en apprenant seul, sans culture ancienne de concours, sans avoir jamais fait de F3J, en réglant mes planeurs comme je peux etc.., je me dis que malgré tous ces handicaps je m'en sors pas mal.

Mais par ailleurs un concours comme celui là ça met en lumière ce qui va pas :
-le réglage des planeur. Un planeur bien réglé est un planeur facile à faire voler. Souvenez vous en ! J'ai eu la chance d'essayer un Prestige, modèle champion de France, hé bé je l'ai trouvé ennuyeux ! Ca m'a changé de mes Infinity qui sont trop chatouilleux. Donc je vais reprendre tout ça.
-L'ergonomie de la radio. Là aussi faut que j'améliore des trucs.
-La façon de voler . Il faut un planeur parfait en lisse, qui soit capable de « parler », et dès que le planeur parle il faut prendre une décision dans la demi-seconde. Et surtout ce qu'on dit toujours aux jeunes : laisser voler son planeur.
-Il faut penser à tous les détails, par exemple les accus. Mon plus mauvais vol je le dois au fait que j'ai pas changé d'accu entre deux manches en pensant que ça le ferait. Résultat j'étais à 135m au bout des 30 secondes alors qu'il aurait fallu que je sois à 180 pour pouvoir faire le 10 minutes, et j'ai posé à 3mn30. Un accu ça tient au terrain, ça tient moins en concours!
-Et le plus dur, la lecture de l'air. C'est dingue. J'ai fait mon dernier vol coatché par celui qui a fini 4ème, autant dire une pointure. Il m'a engueulé au moins vingt fois, j'ai fait de l'huile pendant tout le vol, mais j'ai rarement autant appris en si peu de temps. Mais comment il faisait pour savoir qu'il fallait tourner à ici plutôt que là, aller là bas ou revenir, tout ça reste un mystère pour moi.

Voilà. C'était bien, fatiguant, mais tellement vivifiant au final.
En tout cas, pour nous tous, si de temps en temps on peut se faire des vols avec ce genre de buts, c'est extrèmement stimulant. Je pense qu'on peut le faire avec le RES...

UJ.
Penser c'est résister à l'invasion de l'esprit par le rien.

jerome26
Messages : 1
Inscription : 28 juin 2021, 17:06

Re: Championnat de France F5J 2021 à Roanne

Message non lu par jerome26 » 30 juin 2021, 18:15

Salut UJ,

Je suis tombé par hasard sur ton reportage :D

Juste deux précisions importantes sur le règlement :
l'altimètre enregistre la hauteur maximum entre le démarrage du moteur et 10 s après son arrêt c'est à dire qui si on monte à 150 m puis qu'on redescend à 30 pour couper le moteur la hauteur relevée sera 150 m .

Le dépassement du temps de travail ( over time ) ne donne pas 0 à la manche mais supprime les points d'atterrissage (et c'est important 50 points maximum soit presque une minute de vol ou une pénalité de 100 m d'altitude)

Après pour le dernier vol où je t'ai coaché j'espère ne pas t'avoir "engueulé " mais plutôt conseillé :) ;) le fait de coacher implique souvent de donner des instructions rapidement et de façon impérative par exemple pour le sens de spirale à 10 m du sol tu tourne à droite alors que la pompe est à gauche c'est mort le temps de revenir tu l'as loupé donc tu dis à ton pilote "SPIRALE A GAUCHE " ça va plus vite que "je pense que peut être tu aurais mieux fait de tourner dans l'autre sens" :D
Et je dois dire que tu as été un bon "élève" puisque tu a suivi mes conseils à la lettre ce qui t'a permit de finir le temps de vol en raccrochant une pompe à 10 m d'altitude alors que tu voulais te poser à 7 minutes de vol ! ( et crois moi ce n'est pas donné à tout le monde surtout avec un planeur qui n'a que quelques vols comme c'était le cas pour ton EVO !!)

Après comment je sais que la pompe est à tel endroit et pas à un autre c'est d'abord des année de pratique notamment en lancé main où il est vital de comprendre la masse d'air au ras du sol pour pouvoir accrocher la pompe , mais il n 'y a rien de sorcier ou de magique c'est juste de la déduction suite à l'observation de plusieurs facteurs :

1°) la réaction du planeur dans l'air (si le pilote le laisse voler sans toucher les manches inutilement) la pompe à souvent tendance à vouloir éjecter le planeur cela indique très bien quoi faire pour y rester

2°) les modifications de sens et de force du vent c'est comme ça que j'ai détecté la pompe au moment où tu arrivais vers les arbre pour te poser

3°) les autres planeurs dans ta zone de vol et c'est certainement le point le plus facile pour le coach : en comparant les gains ou pertes d'altitude c'est très facile da savoir quelle zone est la meilleure surtout sur un concours où il y a 11 planeurs en l'air en même temps souvent à une altitude de départ proche.

4°) quand il y en a et ce n'était pas le cas dimanche quand je t'ai coaché le vol des hirondelles ou des rapaces .

a+
Jérôme

Avatar de l’utilisateur
Uncle Jim
Messages : 528
Inscription : 10 mai 2018, 18:55

Re: Championnat de France F5J 2021 à Roanne

Message non lu par Uncle Jim » 30 juin 2021, 20:50

Salut Jérôme,

Ho que ça me fait plaisir de te lire dans notre forum de l'AMVH! Décidément ce forum est bien fréquenté!
J'espère que les lecteurs en tireront de bons conseils.
Ca me fait penser à un truc: pour les vols de tous les jours en clubs, ce serait très formateur de faire des vols avec à côté de soi un collègue qui ferait part de ses réflexions sur "où aller". On apprend plus vite à plusieurs, et disons le, parfois je me sens un peu seul quand je m'entraîne.

Le film du Championnat: https://www.youtube.com/watch?v=VFUd_edESB4

UJ.
Penser c'est résister à l'invasion de l'esprit par le rien.

Avatar de l’utilisateur
Michel Jugie
Messages : 1699
Inscription : 19 juil. 2011, 22:48
Localisation : Paulhan

Re: Championnat de France F5J 2021 à Roanne

Message non lu par Michel Jugie » 30 juin 2021, 21:22

Ce même Jérome m'avait coaché lors d'un concours à Pujaut.
J'en avait beaucoup appris de sa part.
Merci
Michel

Avatar de l’utilisateur
Uncle Jim
Messages : 528
Inscription : 10 mai 2018, 18:55

Re: Championnat de France F5J 2021 à Roanne

Message non lu par Uncle Jim » 12 juil. 2021, 18:05

Salut,

Le concours de Baillargues n'a pu avoir lieu pour cause de trop peu de concurrents et de trop de pluie.

Sinon je suis allé ce week-end à Angers, à un gros concours.
Un concours trop loin, des planeurs qui volent bien à la maison mais qui s'avèrent être des tripes car en fait ils sont mal réglés, un contrôle inopiné qui m'a valu l'annulation d'un vol pour cause de téléchargement d'une mauvaise version sur mon alti, de la pluie le Samedi, deux essais de vol sans coatch qui ont donné deux mauvais résultats, j'arrête là la liste.
C'est délicat pour une petite écurie de se lancer dans la F1.
Questionnement en cours et découverte prochaine des solutions qui iront bien.

UJ.
Penser c'est résister à l'invasion de l'esprit par le rien.

Répondre

Revenir à « DISCUSSION GENERALE »